Homework, une École Stéphanoise. Exposition du 11 octobre 2013 au 11 mai 2014

L’exposition Homework, une École Stéphanoise présente le travail et le parcours d’une dizaine de jeunes designers professionnels, qui ont tous en commun :

– d’être diplômés de la fin des années 2000 (2007 à 2009),
– d’être presque trentenaires (28-29 ans pour la plupart),
– d’être en activité sur le territoire stéphanois,
– et pour la majorité d’entre eux, formée à l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne.

Cette exposition pose un regard sensible sur la production de ces designers professionnels et montre à travers cette
sélection de talents, comment le choix du design comme axe de rebond pour la ville et la création de la Cité du design ont su créer un terreau favorable à l’émergence d’une jeune génération de créateurs. Formée à Saint-Étienne, celle-ci a souhaité y rester pour vivre et travailler. Éric Jourdan, designer et commissaire de cette exposition, professeur à l’Ecole supérieure d’art et design de SaintÉtienne depuis une vingtaine d’années, s’est interrogé sur ce cas exemplaire unique en France : « Comment de jeunes designers décident de rester sur leur territoire d’origine tout en travaillant partout en France ? Cette situation inédite est un challenge rendu possible grâce à la synergie particulièrement réussie avec la Cité du design et la Biennale internationale design Saint-Étienne. »
Ces designers, et bien d’autres, ont choisi Saint-Étienne par conviction et par envie de participer à une aventure collective en inscrivant leurs créations dans un contexte de développement local. Leurs clients, éditeurs et galeries prestigieuses (Cinna, Ligne Roset, Cristalleries de Saint-Louis, Petite Friture, Domeau & Perez, Souvignet, …) sont ici mais aussi ailleurs, un peu partout en France, preuve qu’il est bien perçu de travailler à Saint-Étienne.

Cette jeune génération de designers, qui a également mis sa créativité au service de projets emblématiques du territoire (Office du Tourisme, Stade Geoffroy Guichard…) participe de l’histoire singulière d’une ville particulièrement accueillante et sensible désignée en 2010 Ville Unesco du Design du réseau des villes créatives aux côtés de Buenos Aires, Berlin, Montréal, Nagoya, Kobe, Shenzhen, Shanghai et Séoul. Une histoire suffisamment originale et emblématique pour que la Cité du design et l’École supérieure d’art et design proposent que cette production soit réunie et rendue publique.
Designers :
– ATELIER TOURETTE / GOUX (Nicolas Tourette et Thomas Goux)
– ATELIER BL 119 (Grégory Blain et Hervé Dixneuf)
– Rémi Bouhaniche
– Julien De Sousa
– Pascaline De Glo de Besse
– Philippine Lemaire
– François Mangeol
– NUMERO 111 (Jennifer Julien, Sophie Françon et Grégory Peyrache)
– Jean-Sébastien Poncet
– Amaury Poudray
– SO FAR SO GOOD (Flora Comaret, Romain Delambily et Allan Durand)

Téléchargez les PDF du communiqué de presse et du dossier de presse ci-dessous.