Événement

Rentrée solennelle 2017

École supérieure d’art et design de Saint-Étienne

Rentrée scolaire ESADSE ©PierreGrasset
Catégorie : Événement
Publié le : 10 Sep 2017

Bienvenue à l'École supérieure d'art et design de Saint-Étienne !

Trois cent-quatre vingt étudiants font leur rentrée en ce 28 septembre 2017. Le top départ d'une nouvelle année est un moment important à célébrer tous ensemble, en réunissant autour des étudiants les professeurs, les collaborateurs, les amis, les tutelles et les partenaires institutionnels, académiques ou privés. L'école est, bien sûr, un lieu privilégié de concentration et de travail, de création et d'expérimentation. C'est aussi un lieu ouvert sur le monde contemporain, impliqué dans son époque, acteur culturel de sa ville et pilote dans les réseaux internationaux. L'art et le design ne se pratiquent pas dans l'isolement, mais dans le partage et l'échange : la diversité des personnalités réunies en ce jour symbolique en témoigne avec bonheur.

Claire Peillod
Directrice ESADSE


L'ESADSE en chiffres


L'ESADSE en 2017

En retour sur les grands événements du premier semestre 2017, signalons la réussite exceptionnelle des étudiants aux diplômes en juillet dernier. Avec près de 100% de diplômés, une moisson de félicitations et de mentions, l'ESADSE démontre la qualité de son enseignement et l'investissement des équipes pédagogiques pour le succès des étudiants. Une sélection des travaux sera d'ailleurs présentée à l'occasion de l'exposition des diplômés en mars 2018.


Rentrée 2017 - 2018
380 étudiants, toutes promotions confondues, sur 8 années de formation :
Licence, Master et Doctorat
5 spécialités en Master (DNSEP délivrant le grade de Master) :
- Master Art
- Master Design mention média (graphisme ou numérique)
- Master Design mention Mobilier-Objet
- Master Design et Art mention Espace
- Master Prospective Design (avec l'UJM et l'École des Mines de
Saint-Étienne)

596 candidats au concours d'entrée de 1re année ; 90 admis
- 54 admis en DNAP (Diplôme National d'Arts Plastiques)
- 36 admis en DNSEP (Diplôme National Supérieur d'Expression
Plastique)
90 étudiants diplômés, dont 27 avec les félicitations du jury (Bac 3 et Bac 5) en juin 2017
55 artistes, designers, théoriciens enseignants permanents et de nombreux intervenants
7 partenariats d'entreprises et collectivités territoriales engagés pour le 1er semestre 2017



La Coursive, un cursus unique destiné aux étudiants aux étudiants
Cursus unique en France, la Coursive est une classe préparatoire  aux examens d'entrée dans les écoles supérieures d'art et design françaises pour non francophones, proposée depuis 2014 par l'ESADSE, en partenariat avec le CILEC Saint-Étienne (Centre International de Langues Et Civilisations - Université Jean Monnet). Cette formation, construite comme une passerelle d'accompagnement, propose une double formation en français et en arts plastiques, avec une prédominance en design. Elle a permis à 19 étudiants internationaux qui ont suivi le cursus d'intégrer
des écoles françaises, cette rentrée. Deux d'entre eux ont intégré l'ESADSE. En 2017, les étudiants inscrits à La Coursive étaient originaires de République populaire de Chine, de Corée du Sud et du Venezuela. La nouvelle promotion prendra ses marques fin septembre.

Une implication forte dans les réseaux nationaux et internationaux

2017 a été marquée par la 10e Biennale Internationale Design Saint-Étienne. L'école, qui en fut la première organisatrice en 1998, est à
chaque édition un acteur majeur de cet événement. Cette année encore, l'ESADSE a noué des liens avec d'autres écoles d'art et design européennes, en organisant des appels à projets ou en participant à des concours proposés par des entreprises. Au total, ce sont huit écoles
internationales d'enseignement supérieur en art et design qui se sont impliquées dans la Biennale.
Ces chiffres confirment l'importance de l'ESADSE dans le réseau des écoles supérieures d'art et design. Elle est l'une des 5 écoles françaises
sélectionnées dans le palmarès européen de la revue italienne DOMUS, parmi les 100 meilleures écoles d'architecture et de design d'Europe.
Au niveau national, l'ESADSE se situe en 10e position du classement L'Étudiant 2016 des écoles d'art et design, sur 46 écoles en France (sondage effectué auprès de professionnels).

L'ESADSE est un acteur majeur de l'excellence des campus stéphanois. Elle propose notamment, en partenariat avec l'Université Jean Monnet,
des masters spécialisés, avec la collaboration d'autres écoles supérieures du territoire (École Nationale Supérieure d'Architecture de Saint-Étienne, École des Mines). En juin dernier, l'ESADSE a également rejoint la CoMUE Université de Lyon (communauté d'universités et  établissements), l'un des plus grands pôles européens de formation et de recherche. Ce réseau permet ainsi à l'école de tisser de nouveaux liens avec les établissements supérieurs de formation de l'axe métropolitain Lyon - Saint-Étienne, d'enclencher des réciprocités et de développer les relations entre les étudiants.

L'ESADSE sur la scène internationale


À Francfort - Allemagne

Lauréate de l'appel d'offre initié par l'Institut Français, l'ESADSE a eu pour mission de créer le Pavillon français de la Foire du Livre de Francfort 2017 (événement littéraire incontournable dont la France est l'invitée d'honneur - du 11 au 15 octobre). Deux designers, Denis Coueignoux et Eric Jourdan, professeurs à l'ESADSE, ont accompagné les étudiants de l'école dans la conception des projets. Celui qui a été retenu a été  proposé par l'équipe de Camille D'Arondel-de-Hayes, Shaun Graham, Bathilde Lebret et Chloë Pelletier.
Denis Coueignoux et Eric Jourdan, en lien avec la direction artistique de la Foire du Livre de Francfort en assurent la conception et la maîtrise d'oeuvre. Pour les visiteurs de la Fête du Livre de Saint-Étienne, et en avant-première, un module du pavillon de Francfort sera exposé, place Jean
Jaurès, du 6 au 8 octobre.

À Montréal - Canada
L'ESADSE sera présente au World Design Summit (WDS), à Montréal Du 16 au 25 octobre 2017. Ce rendez-vous mondial du design regroupe 50 organisations internationales. L'objectif est de définir un plan d'actions permettant de mettre à profit la puissance du design pour répondre aux défis mondiaux.
L'ESADSE et la Cité du design participent au Congrès, première partie de ce rendez-vous avec les interventions des chercheurs :
- Daria Ayvazova (doctorante au CyDRe - Cycle Design Recherche de l'ESADSE) et Marc Monjou (responsable recherche à l'ESADSE) : « Recherche en design : l'impossible neutralité » - Design et Participation / Méthodes et Processus
- Marc Monjou : « Low-cost : le nouveau fonctionnalisme ? » - Design à vendre / low-cost


À Dubaï - Émirats Arabes Unis
L'ESADSE est représentée à la Dubaï Design Week (13-18 novembre 2017) par un projet de Miriam Betoux, étudiante diplômée en design 2016, dans le cadre du « Global Grad Show », exposition annuelle des grandes écoles internationales d'art et design.


À Saint-Étienne
Workshop international à l'ESADSE, en octobre, avec trois écoles des Régions partenaires « Quatre moteurs pour l'Europe » (Bade- Wurtemberg [Allemagne] ; Catalogne [Espagne] ; Lombardie [Italie] ; Auvergne Rhône-Alpes [France]) organisé avec Limonié, start-up grenobloise spécialisée dans l'Internet des Objets (IoT). L'objectif pour les participants est ici de concevoir un miroir connecté pour l'espace commercial et l'espace public.


L'ESADSE, impliquée dans le tissu économique local et national

L'ESADSE noue constamment des partenariats avec des entreprises et des collectivités, pour rapprocher les étudiants du monde professionnel. Ceux-ci participent à des projets, selon des cahiers des charges proposés par les entreprises, et inscrits dans la pédagogie de l'établissement. Les multiples sollicitations, issues du tissu institutionnel et économique, démontrent l'intérêt des entreprises pour l'esprit novateur et créatif des étudiants, et la grande diversité de leurs univers artistiques et de leurs centres d'intérêt.
Écologie, technologie, matériaux traditionnels ou innovants, fiction lyrique ou fonctionnalisme : tous les sujets peuvent être abordés.


Les étudiants, acteurs de la vie de l'ESADSE

Les étudiants sont pleinement impliqués dans la vie de leur école. Ils participent aux instances de gouvernance, avec des représentants,
élus par les étudiants, au Conseil d'Administration de la Cité du Design - ESADSE, au Conseil d'École et au Conseil Scientifique et de la Recherche.
Une commission d'aide aux projets des associations et des collectifs étudiants a été récemment créée pour soutenir et développer les initiatives étudiantes. Elle accompagne financièrement des projets créatifs et professionnalisants qu'ils développent en parallèle de leur formation. L'année universitaire dernière, sept projets culturels d'étudiants de l'école ont ainsi été soutenus.
Les étudiants créent et s'investissent, en plus du traditionnel B.A.D. (Bureau des Arts et du Design), dans de nombreuses associations. Ces dernières proposent différents événements et projets qui participent à l'ancrage de l'école sur le territoire :
- expositions temporaires dans des appartements stéphanois avec l'association « Brêche »,
- journal avec « Ah, tu fais du dessin ? »,
- expositions des travaux des étudiants dans la ville avec « Au détour »,
Autant de leviers de promotion des étudiants pour faire découvrir leurs projets et leurs domaines d'études au plus grand nombre. Les étudiants ont créé une association afin d'animer le quartier Manufacture avec la reprise du Lucky Larry's Cosmic Commune. Ce concept d'aménagement temporaire a été imaginé lors de la Biennale 2017 par le designer berlinois Jerszy Seymour, qui a associé artistes et étudiants dans un grand collectif créatif. Cette friche du site de la Manufacture, transformée en oeuvre d'art à l'échelle architecturale, a été préservée depuis la fin de la Biennale. Le site accueillera des événements artistiques ponctuels, à l'initiative des étudiants.


La recherche en design et art au coeur de l'ESADSE

Pionnière des formations post-diplôme dans les Écoles supérieures d'art, l'ESADSE est la seule école supérieure d'art et design en France à proposer deux formations de troisième cycle (bac 8) : un Diplôme Supérieur de Recherche en Design (DSRD), diplôme spécifique aux Écoles supérieures d'art, et un Doctorat « Arts Industriels » délivré par l'Université Jean Monnet, en co-encadrement par les deux établissements.
Le DSRD permet aux étudiant-es-chercheurs-euses engagé-es dans le Cycle Design Recherche de l'ESADSE (CyDRe) de mener à bien une recherche longue, en privilégiant la recherche par la pratique du design telle qu'elle a cours dans les écoles d'art et design - sans exclure pour autant les approches théoriques. Cette validation, de niveau Bac 8 sur travaux, est attribuée après soutenance devant un jury d'enseignants-chercheurs issus des écoles supérieures d'art et design, de l'université et du monde professionnel. Les premiers DSRD de l'ESADSE seront soutenus le 29 novembre 2017.
L'ESADSE est associée à l'Université Jean Monnet pour proposer aux étudiants-chercheurs une formation doctorale : le doctorat Arts Industriels. L'intention des deux établissements partenaires est de permettre d'inscrire des travaux dans le champ de la recherche universitaire et de sanctionner un parcours de chercheur par l'obtention du titre de docteur, qui tend à s'imposer au plan international. Actuellement, deux étudiants-chercheurs sont engagés dans ce doctorat.

L'ESADSE est dotée de deux Unités de Recherche qui mobilisent enseignants et étudiants sur des enjeux contemporains :
- L'Unité de recherche Design et Création, soutenue par le Ministère de la Culture depuis 2015. Cette unité réunit quatre composantes : le Random(lab) centré sur la création numérique et les nouveaux médias, le Laboratoire d'Expérimentation des Modernités (LEM) qui, entre histoire, théorie, critique et pratique, interroge les conditions d'existence des modernités ; le Laboratoire Image Récits Documents (IRD) centré sur la documentation, la cartographie et les fictions du territoire ; le CyDRe (post-diplôme).
- L'Unité de Recherche Numérique en Art et en Design, en commun avec l'ENSBA Lyon (École Nationale Supérieure des Beaux-Arts) également soutenue par le Ministère de la culture depuis juin. L'enjeu principal : croiser les champs de recherche et les regards experts pour proposer des analyses et productions hybrides ainsi que des manières renouvelées pour aborder les questions de la création numérique. L'UR permettra également la création d'un laboratoire d'expérimentation pédagogique et une meilleure visibilité des enjeux contemporains de la recherche et création dans le champ numérique en art et design.
La Cité du design et l'ESADSE co-organisent un colloque international du 14-15 mai 2018, avec pour thématique « Outsiders - La recherche en design : occuper les marges, pour une recherche non académique en design ». La démarche se présente comme une  approche globale de la recherche en design, initiée par la Cité du design et l'ESADSE. Une journée d'étude préparatoire se tiendra le 30 novembre prochain, avec des ateliers, des interventions et des tables rondes.